Entré je suis en grant pensée (a 3)

Petit bijou de la polyphonie francoflamande à trois voix !

TEXTE
(de Josquin? – texte utilisé par d’autres compositeurs de l’époque)

Entré je suis en grant pensée
pour faire ung nouvel amy.
Mais je m’en tienne courousée,
le cueur triste doulant et mary.
Mais je ne scay se cela me sera bon
en le joly moys de may.

PARTITION

Matériel sonore pour travailler :

Publicités

Fête de la musique : demander le programme !

Nous arrivons début mai. Et en mai, fais ce qu’il te plaît, mais surtout prépare la fête de la musique !

Au programme :

  • au chapitre des nouveautés, Le Tourdion (fatalement en fin de programme ou bien en tout début puis en bis histoire d’encadrer notre prestation par du joyeux et du bout-en-train [?]) et Une jeune fillette en version allégée pour la circonstance : UneJeuneFillette.
  • au chapitre des reprises (mais toujours en amélioration 😉 ) : La la la je ne l’ose, Mille regrets, Mon cœur se recommande, Vous perdez temps.

Le déroulé du 19 juin pourrait être le suivant :

  1. Le Tourdion
  2. Mille regrets
  3. Mon cœur se recommande à vous
  4. La la la je ne l’ose
  5. Vous perdez temps
  6. Une jeune fillette
  7. BIS = ? Le Tourdion ?

Nous prendrons une ou deux pièces (joyeuses) de ce programme pour notre intervention du 25 juin… On en reparle.


En l’ombre d’un buissonnet

Poème

En l’ombre d’ung buissonet,
Tout au long d’une riviere,
Trouvay Robyn le filz Marguet
Qui prioit sa dame chiere
Et luy dit en tel maniere:
« Je vous aime, fin cueur doulx. »
Adonc respondit la bergiere:
« Robin, comment l’entendés vous? »

Partition : En_l’ombre_d’un_buissonnet pour l’ensemble ; mais aussi : Partie-1Partie-2 et Partie-3.

Fichiers midi : les 3 parties ensemble ; Partie-1 ; Partie-2 ; Partie-3.


Mille regretz

Chanson très célèbre dès le XVIème siècle (chanson préférée de Charles Quint, dit-on) dont l’attribution au grand Josquin Desprez a été récemment mise en doute, mais la facture de cette pièce fait bien penser à Josquin.
Infos sur Josquin ici par exemple.

Texte :

Mille regretz de vous habandonner,
Et deslongiers vostre fache amoureuse,
Jay si grant doeul et paine doloreuse,
Quon my verra brief mes jours definer.

En français moderne:

Mille regrets de vous abandonner
et d’être éloigné de votre visage amoureux.
J’ai si grand deuil et peine douloureuse
qu’on me verra vite mes jours terminer.

Musique :

Quelques interprétations plutôt sympathiques :