Il est bel et bon

Texte

Il est bel et bon, commère, mon mari.
Il estoit deux femmes toutes d’ung pays.
Disanst l’une à l’aultre – « Avez bon mary? »
Il ne me courrousse, ne me bat aussy.
Il faict le mesnaige,
Il donne aux poulailles,
Et je prens mes plaisirs.
Commère, c’est pour rire
Quand les poulailles crient:
Petite coquette (co co co co dac), qu’esse-cy?

Musique

La seule partition autorisée est ici et pas ailleurs (sous mot de passe).

Fichiers sonores voix par voix.

On peut aussi écouter l’ensemble de Dominique Visse ici.